Le Bénin : carnet d'un voyage riche en émotions

Ysaline Mermet-Gerlat

Petit pays d'Afrique occidentale, le Bénin n'est pas une destination touristique très connue. C'est pourtant un de mes voyages préférés. Pour y aller, il suffit de quelques heures d'avion, d'une valise ou d'un sac à dos, d'un passeport valide et d'un visa (merci Action Visas !). Ce dernier s'obtient facilement en ligne ou auprès du consulat général pour quelques dizaines d'euros seulement. Si le Bénin était autrefois le royaume le plus puissant d'Afrique de l'ouest, c'est aujourd'hui une nation très stable qui a beaucoup à offrir. Entre plages de sable fin, réserves animalières et patrimoine culturel remarquable, je vous invite à découvrir les sites incontournables du Bénin.


Ganvié, la Venise africaine

Situé au nord de Cotonou, le lac Nokoué abrite un village de pêcheurs dont les maisons sur pilotis lui confèrent une ambiance toute particulière. Ces habitations traditionnelles surplombent une eau recouverte de jacinthes qui la filtrent d'une manière tout à fait naturelle. La cité lacustre est sillonnée de pirogues aux voiles arborant des teintes vives, uniques moyens de locomotion sur ces espaces inondés. C'est un lieu plein de vie, à l'atmosphère authentique et saisissante.

La Route des Pêches

Bande sablonneuse de près de 40 kilomètres, la Route des Pêches relie Cotonou à la frontière togolaise. Je trouve cet endroit très impressionnant, peu importe où l'on pose le regard. D'un côté les terres ou la lagune et ses eaux bleues bordées d'arbres, et de l'autre l'océan où les pêcheurs s'activent à déployer leurs filets. On suit une piste de sable rouge émerveillé par cette vie foisonnante au sein d'un paysage paradisiaque. Néanmoins, un projet d'aménagement a pour but de développer les infrastructures sur une portion de la route, ce qui risque d'amoindrir le charme des lieux.

La tristement célèbre « Route de l'esclave » à Ouidah

Long de 4 kilomètres, ce lieu de mémoire revient sur les pas des millions de femmes, d'hommes et d'enfants victimes de l'esclavagisme. Jalonnée de sculptures commémoratives, cette route part de la place des enchères où les personnes étaient vendues, jusqu'à la porte de Non-Retour édifiée en 1995 sur le lieu d'embarquement. J'ai été saisie par ce parcours qui menait tous ces individus à l'asservissement ou à la mort. Cette visite chargée en émotions répond autant à un devoir de mémoire qu'à une volonté d'enrichissement culturel sur le passé du Bénin et sur les conséquences mondiales de ce pan de l'histoire.

Le parc national de la Pendjari

J'ai adoré cette immersion totale en pleine savane africaine. Il s'agit d'une réserve animalière méconnue de près de 275 000 ha, située à l'extrême nord-ouest du pays. Elle abrite de nombreuses espèces telles que des phacochères, des crocodiles, des marabouts, des éléphants, des lions, des singes et bien d'autres encore. J'avais peur de ne pas avoir la chance d'apercevoir d'animaux, mais j'ai été vite rassurée. Je suis repartie avec un appareil photo chargé de clichés animaliers et les yeux pétillants de bonheur face à ce spectacle d'une nature sauvage et authentique.

Le sud du Bénin, berceau du vaudouisme

Animée par des rites ancestraux, la religion vaudou est une forme de croyance en des forces vitales, des esprits qui habitent les êtres, les éléments naturels ou les objets. Elle fait partie intégrante de la vie des habitants, notamment dans le sud du Bénin. J'ai bien sûr visité le temple des Pythons à Ouidah. Ce sanctuaire vaudou promet de nombreuses surprises, entre magie et religion. Comme son nom le promet, on y rencontre des pythons que les plus courageux pourront porter autour du cou.

Tel un condensé d'Afrique, le Bénin est une destination surprenante qui propose de nombreuses découvertes, entre tradition et modernité. 


Carnets de voyage sur le Bénin

https://www.faites-sortir-les-enfants.com/voyage-au-benin

https://chambres-hotes-oasis.com/escapade-au-benin.htm

https://www.miranaplage.com/benin.htm